+

Négociations salariales 2012 : le compte n’y est pas !

Par UF - 9/02/2012

Comme chaque année, l’UCANSS multiplie les réunions de négociation salariale en brassant du vent.
Alors que le pouvoir d’achat des employés et cadres est en baisse, durement touché par « la crise » : augmentation de la TVA, des produits pétroliers, gaz, électricité, loyer…,l’UCANSS et le COMEX fidèles relais de la politique gouvernementale continuent de refuser d’augmenter la valeur du point.

L’UCANSS veut imposer la « prime de résultats » à tous les salariés. Procédant par étape, elle propose aujourd’hui de l’étendre aux niveaux 6 et 7. Ces primes ne servent qu’à diviser et à mettre la pression sur les salariés. SUD rappelle sa totale opposition à ces augmentations individuelles qui sont des primes à la tête du client.

Les dernières proposions de l’UCANSS tournent autour :
- D’une maigre réouverture de l’ancienneté (2 points d’expérience par an pendant 5 ans soit 14 € brut par mois !!) pour ceux qui ont plus de 25 ans d’ancienneté.
- De l’attribution de 4 points pour le personnel employés et cadres (y compris les ingénieurs et informaticiens)

Encore une fois, ces mesures sont loin du compte et ne répondent pas aux attentes du personnel. 4 points ne représentent que 1% de la masse salariale alors que le chiffre officiel de l’inflation 2011 est de 2,1% ! Le personnel va encore subir une nouvelle perte du pouvoir d’achat.

SUD dénonce le fait que certaines organisations syndicales se fassent les complices de l’UCANSS en se préparant à signer des accords au rabais.

Exigeons le rattrapage de notre pouvoir d’achat :

50 points pour les employés et les cadres pour compenser les pertes depuis 10 ans !

Revalorisation de la valeur du point pour au moins compenser l’inflation 2011 !

Paris le 7 février 2012

Négociations salariales 2012 : le compte n’y est pas !

communiqué SUD Protection sociale

- SUD Protection Sociale -