quelques infos de rentrée - cpam Rouen Elbeuf Dieppe

Par Sud Haute Normandie - 29/09/2009

QUELQUES INFOS DE RENTREE

Ils veulent attaquer nos retraites :

Le gouvernement a annoncé qu’il entend repousser l’âge de la retraite à 67 ans et porter à 42 ans le nombre d’annuités nécessaires au versement d’une retraite à taux plein !!
Il désire également retarder le droit à la retraite complémentaire. Des négociations sont prévues courant 2010.
Cette réforme serait nécessaire « parce que la durée de vie s’allonge », nous serine t-on ?!
Or, nous savons que le déficit de notre régime est dû essentiellement, au manque de cotisations : envolée du chômage et des licenciements, stagnation des salaires, primes non soumises à cotisations, sans oublier les exonérations de cotisations patronales non intégralement compensées par l’Etat. Dans ce contexte notre couverture sociale dans son ensemble (retraite, mais aussi sécurité sociale, caisse de chômage, CAF...) est remise en cause.

Les actions nationales de janvier et mars 2009 avaient quelque peu calmé les « réformes », force est de constater que sans une véritable mobilisation, les attaques contre les salariés vont redoubler.
SUD Protection Sociale, regroupé dans SOLIDAIRES met tout en œuvre pour que les conditions de cette mobilisation soient réunies.

Utilisation du privé : Ca se passe dans une CPAM :

Voici un extrait d’un tract de SUD CPAM Paris
MUTUALISATION ET SOUS TRAITANCE

Depuis le 4 mai 2009, la direction générale de Paris fait traiter par la CPAM 92, 4 000 feuilles de soins papier par jour.
A compter du 15 septembre, ce sont 15 000 feuilles de soins qui seront confiées à un prestataire privé (près de 4 millions par an). Cette externalisation représente la charge de travail de 45 agents à temps plein.

Ce dispositif est appelé à s’étendre et aucune garantie réelle n’est apportée sur le maintien des 25 TSD affectés actuellement à la saisie des données dans les unités de traitement (essentiellement à Paradis).
A quand dans les autres CPAM ?

Promotions 2009 : Pas tous égaux

A Rouen, la Direction a dévoilé les promotions et attribution de points de compétence cet été.
On peut constater qu’en période de crise, la Direction a plutôt choisi d’aider les gros salaires ; en effet, ce ne sont pas moins de 2 niveaux 9 et 4 niveaux 8 supplémentaires qui ont été accordés (en plus des 3 niveaux 8 accordés en début d’année)
Rappelons qu’en 2008, il y avait eu 5 nominations au niveau 8 (dont un a quitté la caisse)

Avec un total de 2 niveaux 9 et 12 niveau 8 sur un total de 88 cadres, on peut dire que la caisse de Rouen est bien fournie en « cadres supérieurs » et que ça va coûter cher en prime de résultat !!

Et que dire quand on voit que certains cadres bénéficient chaque année (ou presque) soit d’une promo (changement de niveau) soit de points de compétences (12 ou 15 points) soit des 2 !!!
D’autres cadres, eux, sont régulièrement « oubliés » ou « mis au placard ».
Et que dire des employés qui eux n’ont droit qu’ à 7 malheureux points accordés généreusement tous les 4, 5 ans quand ils ne sont pas totalement oubliés comme cela est le cas pour une vingtaine de collègues à Rouen !!
A Dieppe, les promotions n’ont pas encore été annoncées, mais soyons certains que la même logique est appliquée sur les 3 sites

SUD considère que chacun justifie d’avoir son activité reconnue et doit bénéficier régulièrement d’un avantage ; surtout qu’en cette période de crise, on a tous besoin d’un peu de sous pour finir le mois.

SUD plaide pour la transparence et demande que la liste des bénéficiaires des points de compétence soit diffusée sur l’Intranet.
De même, dans le cadre de la fusion, les salaires doivent être alignés par le haut notamment pour les salariés faisant le même métier (exemple : l’accueil)

Grippe H1N1 : Ne pas faire n’importe quoi !

La grippe est le sujet d’actualité de l’été ; pendant qu’on parle de la grippe, on ne parle pas de la crise et des conséquences sociales.
Les grands bénéficiaires sont les labos qui vont s’enrichir en vendant un vaccin dont on ne sait pas quand il sera prêt et s’il sera efficace.
Pour SUD, s’il est juste de prendre des précautions, il ne faut pas tomber dans la parano.
Notre Direction (commune à nos 3 caisses), bon petit soldat, obéissant à la CNAM qui elle même reçoit ses ordres de Mme Bachelot (ministre qui dans le civil est pharmacienne !), prépare un PCA (plan de continuité des Activités) ; Un seul petit problème, c’est que la Direction « a oublié » d’informer les instances (CE, CHSCT) et les élus. Ce n’est qu’à la rentrée qu’elle commence à nous donner des infos ; dommage pour une Direction qui se flatte d’appliquer le dialogue social. !
Et que dire de la première mesure consistant à demander les numéros de téléphone personnel pour prévenir les agents d’une éventuelle fermeture s’il y a une forte pandémie. C’est peu crédibles car on a du mal à imaginer nos collègues du service du personnel appeler les agents des nos 3 caisses le matin avant que ces derniers arrivent à la caisse... à moins que nos collègues couchent au service du personnel en cas d’épidémie grave . A moins que - nous avons toujours mauvais esprit - dans un 2ième temps ces numéros de téléphones soient utilisés pour rappeler des collègues en congés pour revenir travailler pour remplacer les malades !!!
Rappelons que la communication de ces informations reste facultative et surtout la CNIL exige une confidentialité dans le recueil de ce type de renseignements personnels !!

Fusion d’organismes : pour réduire les effectifs

Pendant les vacances, les fusions continuent, de nouveaux décrets de fusions sont sortis au journal officiel au mois d’août.
A Rouen , Elbeuf et Dieppe, les groupes de travail se multiplient pour mettre en place cette fusion.
On remarque quand même que c’est plutôt Rouen qui absorbe les autres caisses : Par exemple, on constate que certains services se recentrent sur Rouen (comme les RPS), des cadres sont transférés vers Rouen...
Ce sont des collègues qui voient leur activité être transférée vers un autre organisme et sont obligés de se reconvertir. Certes la Direction se vante de laisser plusieurs choix à ces collègues mais ce choix reste limité aux besoins de la Direction.
Cette fusion a aussi des conséquences pour le comité d’entreprise ; la Direction a fait le choix de mettre en place un CE unique commun à Rouen , Elbeuf et Dieppe.
Prenant acte de cette décision, SUD et les autres organisations syndicales de Rouen souhaitaient que dès le 1er janvier 2010, tous les agents des 3 caisses puissent bénéficier des mêmes droits. Il est dommage que les CE de Dieppe et d’Elbeuf l’ait refusé.

Instance de concertation Rouen Elbeuf Dieppe :

Elle est composée de la Direction, des secrétaires des 3 CE et des organisations syndicales des 3 caisses.
Son rôle est de renégocier les futurs accords de notre future caisse commune (RTT, horaires, règlement intérieur...). SUD a pleinement participé à ces négociations. Nous avons souhaité mettre en place des accords les plus favorables pour le personnel des 3 sites ; c’est pour cela que nous avons réussi à intégrer dans les accords ce qui se faisait de mieux dans chaque organisme. SUD est particulièrement satisfait d’avoir permis (avec les autres syndicats) à un accord RTT avec le libre choix entre 4 formules (36,37,38,et 39h). Cet accord préservera pour Dieppe la possibilité d’anticiper l’attribution de RTT en début d’année « en cas de besoin », la distillation de 3 jours de RTT en heures ; ces dispositions seront instaurées sur Rouen et Elbeuf

Nous sommes dans la même galère, les élections prévues au printemps 2010 permettront aux agents de choisir leur CE.
Le choix de SUD , qui reste opposé au principe même des fusions, est de faire passer les intérêts du personnel dans les 3 sites avant les querelles de boutiques syndicales.
Pour que SUD soit présent dans toutes les instances de la caisse Rouen, Elbeuf, Dieppe, rejoignez nous.

Contacts :
Alain Caillot 02 35 88 65 59 - 06 88 06 73 34 alain.caillot@cpam-rouen.cnamts.fr
Marie France Langlois 02 35 03 63 84 - 02 35 03 65 21
marie-france.langlois@cpam-rouen.cnamts.fr

Bulletin à renvoyer à SUD Protection Sociale Haute Normandie - 50 avenue de Bretagne 76100 Rouen

Nom
prénom

organisme
emploi

adresse

téléphone mail

SUD Protection Sociale Haute Normandie
SUD CPAM Dieppe , Elbeuf, Rouen le 15 septembre 20

- SUD Protection Sociale -