tract d’appel à la grève le 24 janvier de l’intersyndicale SUD CGT FO de la CPAM Rouen et du CTI Normandie Picardie Nord Pas de Calais

Par Sud Haute Normandie - 17/01/2008

SUD CGT FO CPAM Rouen - CTI N.P.N.P.

JEUDI 24 JANVIER 2008
TOUS EN GREVE

SALAIRES : une prime...inique !

Les vrais chiffres du pouvoir d’achat
2000le franc laisse sa place à l’euro 2006et certains en ont bien profité !
1 café 0,91€ (6F) 1,50€ +64%
1 baguette 0,40€ (3F) 0,85€ +74%
1 laitue 0,69€ (4F) 1,50€ +118%
1 litre de lait 0,20 (1,30F) 0,56€ +183%
1kg de pommes de terre 0,23€ (1,50F) 4,30€ +1770%

Nous voulons une véritable augmentation de la valeur du point et pas une prime de consolation comme le complément d’intéressement de 300€ brut.
Rappelons que :
L’intéressement est financé par les gains de productivité ... c’est à dire la suppression des postes.
L’intéressement n’est pas soumis à cotisation
Seule une augmentation du salaire est pérenne, les primes ne sont que des rustines occasionnelles.

Quand le PDG de la Société Générale touche 895 fois le SMIC, quand le Président de la République se fait augmenter de façon éhontée son salaire, on est en droit d’exiger une autre répartition des richesses.

L’UCANSS en reste à 1% d’augmentation de la valeur du point pour 2007 alors que le chiffre officiel de l’inflation 2007 est de +2,6% !
L’UCANSS ne propose que 1,2% au 1er janvier 2008 alors que l’inflation 2008 risque encore d’atteindre un chiffre au moins égal à 2007.
En plus, ils veulent nous imposer une prime de « performance » pour tous les employés et les cadres.
La perte de pouvoir d’achat est amplifiée par les effets de la classification : les postes sont déqualifiés, on demande de plus en plus de choses aux agents sans changer leur niveau ; des N3 font du travail de N4, des N4 du travail de N5 ...
MUTUALISATIONS : silence...on brade
Les mutualisations continuent ; la fusion entre Rouen et Elbeuf est programmée pour 2010 et il est probable qu’il en sera de même avec Dieppe.
Déjà, à la CPAM de la Manche, une salariée a été sanctionnée pour avoir refusé une mutation d’office à......... 4 mois de la retraite !
Les activités CMU, invalidité vont partir à Elbeuf entraînant une reconversion de nos collègues.
La mutualisation de la paie s’engage, d’autres mutualisations sont dans les tuyaux même si elles sont aujourd’hui secrètes.
Les directions locales se sont toujours refusées à organiser la rencontre des secrétaires de CE et représentants syndicaux. Ils préfèrent informer quand tout est ficelé.
On continue à réorganiser des services avec toujours un même but : « faire plus avec moins de moyens » en organisant une pseudo-concertation !

Il faut arrêter les mutualisations de services et stoppons la suppression des effectifs.
Pour travailler efficacement, on a besoin de moyens humains.

La pression, toujours la pression :
Dans ce contexte, les conditions se dégradent. Les agents (employés et cadres) sont soumis à une pression continuelle sur la productivité. Toujours plus de travail avec moins de moyens.
A cette pression interne, s’ajoute la pression d’assurés mécontents car de moins en moins remboursés.
Et ce n’est pas le projet d’entreprise qui va changer cette situation.

D’autres projets sont en cours.
On nous prépare une réforme du droit syndical ; Sa conséquence sera moins de droits, moins de temps disponible pour défendre et écouter les salariés.
Une complémentaire obligatoire est en cours de négociation mais soyons certains que cela aboutira (pas forcément lors de sa mise en place) par une logique de « cotiser plus pour toucher moins »
On pourrait allonger la liste.

Mais cela ne va pas forcément mal pour tout le monde
Nos Agents de Direction ont ou vont toucher leur « prime de résultat » qui s’ajoute évidemment à l’intéressement et au complément d’intéressement. Précisons que pour un Directeur cela peut aller jusqu’à 1,5 mois de salaire et pour les autres Agents de Direction jusqu’à un mois.
Ils sont récompensés pour le travail que nous - employés et cadres - avons effectué et pour nous avoir bien mis la pression toute l’année.

Il est temps de réagir aux attaques que nous subissons de la part de l’UCANSS comme du gouvernement
Le 24 janvier 2008 est une occasion d’affirmer notre volonté d’un changement de politique au niveau de l’UCANSS et du Ministère.

C’est pourquoi, les syndicats CGT, SUD, FO de la CPAM de Rouen vous appellent à exprimer massivement votre mécontentement en faisant grève le jeudi 24 janvier 2008
et en participant à la manifestation à 10h cours Clemenceau à Rouen

Rouen le 17 janvier 2008

- SUD Protection Sociale -